Business

Prospection digitale : comment ça marche ?

La révolution digitale a favorisé la commercialisation des produits et a porté à grande échelle les informations. En effet, les attentes et comportements des clients ont évolué et exigent un plan de prospection qui répond en...

Business

Comment établir un plan de prospection ?

Dans le but de développer les activités de votre entreprise, vous aurez nécessairement à conquérir de nouveaux clients. Pour qu’elle soit efficace, cette campagne requiert en amont une certaine préparation. Ce guide vous présente...

Consommateur : principe et définition

Les entreprises produisent des biens et services dans l’optique de répondre aux besoins du marché. L’atteinte de cet objectif demande aux entreprises un minimum d’études. Ces analyses permettent aux firmes d’apprécier entre autres l’influence de la concurrence et la demande. Les spécificités de la demande varient en fonction du consommateur. Qu’est-ce qu’un consommateur et quel principe le régit ?

Le consommateur, c’est qui ?

Le consommateur est la personne qui effectue un certain nombre d’actions sur un produit en vue de satisfaire son besoin. Il peut être une personne morale (une institution) ou une personne physique (un particulier).

Le principe du consommateur

Le principe se rattachant au consommateur est celui du comportement et de la psychologie.

Comment se comporte le consommateur ?

Le comportement du consommateur est défini grâce à la collecte d’informations, notamment à travers les enquêtes. Cet aspect prend en compte les aspects tels que son pouvoir d’achat, ses habitudes, sa culture, son âge, son statut social ainsi que son ressenti face à certaines situations (file d’attente, qualité du service, disponibilité du fournisseur en cas d’urgence).

Parvenir à décrypter le comportement du consommateur permet de comprendre son processus de décision et ses choix. Les entreprises s’évertuent donc à collecter de manière légale ou pas le maximum d’informations sur leurs clients. Ces informations sont censées les aider à les fidéliser. Une fidélisation qui passe par un raffinement ou une réorientation des offres et de meilleurs politiques clients est donc optimale.

La psychologie du consommateur

Elle découle de l’analyse des comportements du consommateur. C’est une science qui a pour finalité de permettre au marketeur d’anticiper la réaction du client. Les firmes sollicitent des psychologues experts de la consommation afin de dresser le profil psychologique de leur clientèle. Ce processus est mis en œuvre afin de définir les techniques de présentation des produits, les arguments de vente pouvant persuader le client à consommer.

La vulnérabilité et la protection du consommateur

La vulnérabilité du consommateur revêt diverses formes. Ce dernier peut se retrouver incapable de choisir face à une offre de produit. C’est le cas dans une économie de monopole ou de cartel où il est imposé au consommateur un produit (bien ou service).

Ce dernier peut également être amené à bénéficier d’un produit qui ne va pas dans son intérêt. Il s’agit là des vulnérabilités de relation. La vulnérabilité s’explique par le fait que le consommateur est en situation de faiblesse face à l’offre. De la même manière, le consommateur peut être isolé des fournisseurs potentiels ou au contraire être approché dans son espace personnel par un fournisseur : ce sont des vulnérabilités de situation.

Face à certaines fragilités également, le législateur prend des dispositions face aux situations pour écarter des situations particulières qui peuvent survenir. Il s’agit là de la vulnérabilité variable.

Pour autant, le consommateur n’est pas que vulnérable. La législation ainsi que les associations de consommateurs sont autant de dispositifs qui viennent protéger le consommateur ainsi que ses intérêts. Dès lors, le consommateur a droit entre autres à l’information, la possibilité de disposer d’un temps de réflexion, mais surtout la possibilité de se rétracter.